Jalousie Maladive, en parler pour la transformer, l'apaiser. Paris 9è

Retour

Jalousie Maladive, en parler pour la transformer, l'apaiser. Paris 9è

cliquez sur les images pour les agrandir

La jalouse ou le jaloux souffrent de cet affect de la même manière que celui ou celle qui a à le subir. Parfois, et j’écris bien parfois, la jalousie maladive est un artifice qui voile une souffrance mentale plus complexe. La jalouse, ou le jaloux, peut surveiller le téléphone, sentir les odeurs de la chemise de son partenaire ou humer la culotte de sa partenaire, faire les poches, ou le sac à main, tout cela pour surveiller et ainsi parvenir à confirmer son hypothèse sur la présence d’une autre ou un d’autre.

 

Cet autre peut devenir, pour le jaloux, objet de toute ses attentions : elle ou il peut rentrer dans un circuit infernal, au point de ne pas pouvoir se dédier convenablement à son travail ou à ses études, car elle ou il pense tout le temps à ce que cet autre peut être en train de faire avec son amoureuse ou son amoureux.

 

Dans un premier temps cet autre n’a pas de nom, ensuite, il peut passer à un autre incarné ayant un nom. Il est important de signaler qui nous sommes toujours ici dans le champ de la jalousie et pas de la psychose. Si dans la jalousie maladive, il est conseillé de rencontrer un psy, dans le registre de la psychose, il est important, et même urgent, de rencontrer un psy (psychologue, psychiatre, psychothérapeute) ou psychanalyste pour régler dans la mesure du possible cela dans le cadre des consultations en ville ou, dans l’impossibilité, dans un cadre hospitalier.

 

Bien entendu, il ne s’agit plus d’amour dans ce cas de figure.

 

Aucun psychothérapeute, quand bien même il s’agirait d’un psychologue ou d’une psychiatre qui pratique des TCC – pour techniques comportementales et cognitives –, ne pourra, à quelqu’un qui quitte le champ de la jalousie pour celui de la psychose, lui en faire prendre conscience.

 

D’où l’importance de consulter un psychanalyste qui sache différencier la névrose de la psychose et comment conduire la cure. Si vous souhaitez en parler avec un clinicien, contactez le 01 47 70 56 02.

 

Pour toucher le cœur de l’affaire de la jalousie, ce n’est pas en faisant noter à la personne le rythme de ses accès de jalousie ou l’intensité dans laquelle elles se déroulent. Ce n’est pas en faisant des jeux de rôles que l’affaire se réglera. La jalousie peut porter atteinte à la relation de couple, au mariage et pourra aussi déborder sur la vie des enfants.

 

La prise de conscience du jaloux n’est qu’une façon d’esquiver la difficulté qu’un tel comportement cache pour celle ou celui qui en souffre.

 

Parfois, pour ne pas aborder le cœur de la jalousie, quelques personnes préfèrent prendre leur retraite de la vie amoureuse (séparation, divorce) ou professionnelle (démission de son poste) ou sociale (repli sur soi). Cette stratégie n’arrange pas la situation. Elle risque même l’empirer.

 

D’où l’importance à ne pas se précipiter et converser avec un clinicien qui ne vous donnera pas des clés mais vous aidera à en façonner quelques-unes qui pourra vous aider dans votre vie.

 

 

 

 

 

 

 

Contactez-nous