Comment se construire quand on ne connait pas ses géniteurs ? Paris 9

Retour

Comment se construire quand on ne connait pas ses géniteurs ? Paris 9

cliquez sur les images pour les agrandir

Comment se construire quand on ne connait pas ses géniteurs ?

 

Pour quelques personnes, il est très difficile, dans leur vie, de tourner la page, comme dit le dicton populaire. Tourner la page veut dire être capable d’oublier l’expérience d’une situation ou d’un épisode douloureux. Cela peut signifier aussi passer outre au moment d’un malentendu. Le sens littéral serait d’oublier un passage difficile dans un film ou dans un livre. Ici, se serait de passer à une autre chose et même de pardonner ses géniteurs pour le mal qu’ils ont fait à celle ou celui qui se sent triste, en colère ou furieux de ne pas les connaître.

 

Comment tourner la page, surtout quand il s’agit de la première page de son histoire, celle de son origine : Qui suis-je ? Qui est ma mère ? Qui est mon père ? Où suis-je né-e ?

 

Les questions peuvent s’enchaîner à une vitesse extraordinaire. Elles peuvent aussi être cause de désagréments. Des désagréments tant d’ordre psychique (angoisse, anxiété, tachycardie) que d’ordre corporel (anorexie, boulimie, insomnie), entre autres.

 

Si vous estimez qu’il est important de consulter un psychothérapeute pour un parler de votre souffrance de ne pas connaître vos géniteurs, n’hésitez pas à appeler le 01 47 70 56 02.

 

Sachez simplement que, pour moi, la mère et le père ce sont les adultes qui vous ont éduqué. La génitrice, comme le géniteur, n’ont rempli que la part biologique de votre existence. Bien entendu, le géniteur et la génitrice peuvent aussi être le père et la mère. Mais pour accéder à occuper une telle position, c’est au fils et à la fille de les reconnaître. Il y des géniteurs qui ne reconnaissent pas leur enfant. Donc ils ne sont pas pères de ce fils. Il y a des fils qui ne reconnaissent pas leur père. Ils appellent celui-ci « mon géniteur ! ».

 

S’il est impossible pour vous de tourner la page, il vous est conseillé de rencontrer un psy (psychologue, psychiatre, psychanalyste ou psychothérapeute) pour vous aider à vous extirper de la rage qui vous bouffe. Le mot est utilisé sciemment.

 

Comment vivre sans savoir d’où vous venez ? Il y a aussi le dicton qui dit : « savoir d’où l’on vient, pour savoir où l’on va ! ».

 

Or, personne ne sait vraiment où il va. Pour ce qui est d’où il vient, il faut signaler que, parfois, même si les parents racontent aux enfants leur naissance, leurs ancêtres, leurs aïeux, cela n’est pas suffisant pour apaiser le sentiment qui est le leur de ne pas avoir connu ses géniteurs.

 

Le fait d’avoir été abandonné à sa naissance ou d’avoir été adopté, sont des expériences qui peuvent marquer profondément – et pour des années – quelques personnes.

 

C’est à elles que je m’adresse directement. La différence entre les mammifères sauvages et les mammifères parlant que nous sommes, c’est que, une fois mis bas, très rapidement, les premiers s’éloigneront de leurs génitrices. Chez nous, il est possible de rester des années collés aux jupes de maman et papa – le mot est utilisé sciemment aussi.

 

Le temps est-il venu pour vous de passer à autre chose ? De tourner la page…

 

 

Contactez-nous