Psychothérapie Paris 9ème

Quelles sont les différentes thérapies, à Paris 9ème

Et pourquoi, sur ce site, la psychanalyse est-elle distincte des autres thérapies présentées ?

Sans doute parce que Fernando de Amorim est psychanalyste, tout court. Il vit entièrement de ce métier et ne change pas de casquette ; ainsi, il ne vous prescrira jamais de médicaments, car seul le psychiatre prescripteur le peut. En revanche, il vous recommandera, vous invitera, vous prescrira très souvent de dire vos pensées même les plus saugrenues, même les plus indécentes et même les plus inavouables. Il est psychanalyste, il écoutera, attentivement, au-delà de votre plainte, votre colère, votre désarroi ; il écoutera le sujet du désir inconscient qui se joue de vous-même.

Il ne vous délivrera aucun conseil et ne partira pas la fleur au fusil en guerre contre le symptôme qui vous fait souffrir, il n'est pas psychologue. En revanche, le psychanalyste que vous viendrez rencontrer prendra un soin extrême à considérer, étudier le symptôme qui vous fait souffrir.

Le docteur Fernando de Amorim est d'abord psychanalyste, ce qui ne l'empêche pas d'occuper la position de psychothérapeute dans les temps premiers de la rencontre, et de pratiquer une clinique de partenariat avec les psychiatres, voire même avec les médecins, mais jamais il ne cèdera de la position d'accoucheur, de découvreur de désirs inconscients, c'est-à-dire méconnus de l'être lui-même. Vous pouvez compter avec lui.

Le féminin et son lien avec la féminité (12)
    Fernando de Amorim Paris, 19 avril 2018       L’interprétation en psychanalyse tombe comme un fruit mûr, parfois elle échappe par l’enclos des dents, comme écrit Homère. Elle est inévitable, même si le moi ne veux pas l’entendre. La vraie interprétation naît dans l’Autre, [...]
En savoir plus
féminité10
    Fernando de Amorim Paris, 18 avril 2018     Quand les filles se détournent « de l’amour incestueux pour le père, entendu au sens génital, elles rompent en toute facilité avec leur rôle féminin, donnent vie à leur « complexe de masculinité » (van Ophuijsen) et ne veulent [...]
En savoir plus
féminité10
    Fernando de Amorim Paris, 17 avril 2018       Dans « Le tabou de la virginité », Freud évoque le primitif qui pose un tabou car il redoute un danger, créant ainsi une « crainte de principe devant la femme ». Selon lui, « L’homme redoute d’être affaibli par la [...]
En savoir plus
féminin8
    Fernando de Amorim Paris, 16 avril 2018       Freud, en mettant en évidence que l’enfant s’appelle, « tout comme le pénis, le “petit” »[1], il nous faut introduire ici l’adulte qui met en place une lecture, une cartographie du réel, trompeuse pour l’enfant. La langue symbolique, [...]
En savoir plus
féminin8
    Fernando de Amorim Paris, 12 avril 2018       Précédemment, j’avais mis en évidence la dimension phallique imaginaire qui habite la féminité. En s’appuyant sur Lady Macbeth (Acte I, scène V), Freud montre jusqu’où elle est disposée à aller. En français, il est possible [...]
En savoir plus
 Le féminin et son lien avec la féminité (7)
    Fernando de Amorim Paris, 9 avril 2018       Quand Freud écrit que le passif équivaut à féminin, il ne s’agit pas d’une opinion personnelle, mais d’une découverte propre à l’infantile[1]. C’est dans la rencontre avec l’adulte névrosé, pervers ou psychotique, que [...]
En savoir plus
Le féminin et son lien avec la féminité (6)
  Fernando de Amorim Paris, 4 avril 2018         Freud reconnaît « l’être féminin plein de noblesse »[1]. Il ne s’agit pas, dans cette formule, d’un idéal mais d’une position possible. L’idéal est toujours du champ de l’imaginaire, avec des conséquences parfois [...]
En savoir plus
féminin 5
    Fernando de Amorim Paris, le 3 avril 2018     Dans « La disposition à la névrose de contrainte », Freud met en évidence le cas d’une patiente qui était, « jusqu’à son entrée en maladie, une femme heureuse, presque pleinement satisfaite. »[1]. Selon Marc, [...]
En savoir plus
Le féminin et son lien avec la féminité (1)
  Fernando de Amorim Paris, 16 mars 2018     Freud me semble être davantage interpelé par le féminin que par la féminité car, dans son œuvre, plus d’une vingtaine de fois il revient sur le premier terme et moins de dix fois sur le second. De même chez Lacan où le féminin, et plus précisément [...]
En savoir plus
féminité
  Fernando de Amorim Paris, 22 mars 2018   Dans la brève précédente, j’avais fait la proposition de distinguer l’ignorance féminine qui apaise la femme dans son rapport à l’Autre, indépendamment qu’il, cet Autre, soit troué – comme dans la psychose –, barré – comme dans la [...]
En savoir plus
féminité4
    Fernando de Amorim À E., à MM-le-Haut, comme nous le surnommons, en Champagne, le 2 avril 2018.     Dans la brève précédente, j’avais défini la position de femme comme ce qui représente le sexe de l’être dans le social. La position de femme fatale comme ce qui représente le phallus [...]
En savoir plus
féminin
  Fernando de Amorim Paris, 26 mars 2018     Dans « Analyse d’un cas de paranoïa chronique » (Dementias paranoides), Freud nous instruit sur le cas d’une psychotique qui « voit des images dont elle était épouvantée, des hallucinations de nudités féminines, en particulier un bas-ventre [...]
En savoir plus