Ne pas avoir d’envie sexuelle, paris 9

Retour

Ne pas avoir d’envie sexuelle, paris 9

cliquez sur les images pour les agrandir

La souffrance sexuelle des femmes et des hommes peut s’exprimer de plusieurs manières. Parmi lesquelles se retrouve le fait de ne plus avoir envie de faire l’amour. Ce manque d’appétit sexuel est dû à plusieurs facteurs. Parfois la partenaire ou le partenaire ne rallume pas la flamme qui existait les premiers mois de la rencontre amoureuse. Il faut dire que quelques hommes pensent que, une fois qu’ils ont couché avec une femme, elle est conquise pour le reste de leur vie, qu’ils n’ont plus nécessité à la traiter gentiment.

 

Si quelques hommes se mettent sur leur 31 pour conquérir une femme, quelques années après, ils se permettent de péter devant elle ou de ne plus se lever pour l’aider à la cuisine, par exemple.

 

L’envie sexuelle a besoin d'être nourrie pour tout un chacun et, une fois que le manque de respect s’installe ou bien le couple discute de la viabilité de continuer ensemble ou chacun reprend sa route.

 

Quelques couples ne se désirent plus mais restent ensemble. Pour quelle raison ? A cause des enfants, disent quelques femmes et quelques hommes.

 

Il n’en est rien. Les enfants sont utilisés ici comme excuse pour ne pas voir qu’il y a quelque chose dans le contrat du couple, je parle de contrat amoureux, sexuel, qui ne va pas. Comme si un des partenaires avait changé les lignes du contrat ou ajouté des conditions sans en avoir discuté au préalable avec son partenaire.

 

Le fait de ne pas avoir d’envie sexuelle, comme celui d’aller voir ailleurs, comme on dit vulgairement, ne tombe pas des nues.

 

Ce n’est pas en rencontrant des amants ou des maîtresses que l’envie sexuelle revient à la maison. C’est parfois tout le contraire.

 

Un homme qui ne prend pas soin de son intelligence, de sa culture, de son corps, de son hygiène corporelle ne donne pas envie de faire l’amour. De même une femme qui ne se lave pas les dents, les aisselles, le vagin et l’anus et qui désire faire l’amour n’est pas très attirante, sauf pour les adeptes de ses pratiques, bien entendu.

 

L’envie sexuelle naît tous les jours dans une relation, qu’elle soit hétérosexuelle, homosexuelle ou lesbienne.

 

Ne pas avoir d’envie sexuelle ne peut pas être expliqué uniquement par l’excès de travail, les grossesses, les enfants, les impôts ou les factures à payer.

 

Cette difficulté devrait inciter chaque membre du couple à s’interroger sur son propre désir.

 

Il est vrai que le regard que porte une femme ou un homme sur le ou la partenaire compte énormément. Des hommes au désir vif et déterminé – chauds comme des lapins – « du jour au lendemain » deviennent impassibles face à leur partenaire.

 

Il faut dire tout de suite que ce changement ne se passe pas forcément du jour au lendemain. Car d’un jour jusqu’à ce lendemain les non-dits, les frustrations se sont accumulés petit à petit et un jour-lendemain explosent sous forme de crises de colère franche, ou implosent sous forme d’impuissance, de douleur, de vaginisme. Ou de demande de divorce.

 

Avant d’en arriver là, peut-être seriez-vous d’accord pour rencontrer un psy, comme on dit, c’est-à-dire, un psychologue, un psychiatre, psychothérapeute ou psychanalyste. Il pourra vous aider à dénouer ce qui d’une relation chaleureuse, affectueuse, s’est transformé en relation sans envie, froide, voire indifférente.

 

Vous pouvez me contacter au 01 47 70 56 02.

 

 

 

Docteur F. de Amorim

CPP - Paris IXe

http://www.fernandodeamorim.com

http://www.rphweb.fr

 

Tél. : 01 47 70 56 02

 

Contactez-nous