Ne jamais être postive/ positif. Paris 9

Retour

Ne jamais être postive/ positif. Paris 9

cliquez sur les images pour les agrandir

Il y a des personnes qui souffrent de ne jamais être positives dans leur vie. Elles ne sont pas positives parce qu’elles n’ont pas de travail, parce qu’elles n’ont pas encore acheté une maison ou un appartement, parce qu’elles n’ont pas d'amoureux, parce que la vie est dure.

Et pourtant. Le jour où elles trouvent un travail, qu’elles commencent à payer la première traite de leur maison ou appartement, qu’elles trouvent un amoureux...

Elles continuent à dire que la vie est dure.

Il paraît que ni rien, ni personne ne peut les décider ou les aider à devenir positives.

Ces personnes peuvent être vous, Madame, Monsieur qui me lisez.

Il ne s’agit pas de dire que vous êtes négatifs, que vous voyez la vie toujours par son côté négatif. La vie n’a pas de valence positive ou négative. La vie est simple et certains montent dans le bateau de la vie quand d’autres restent à quai ou tombent dans l’eau.

Ne jamais être positive ou positif n’est pas une fatalité.

Rencontrer un psy, psychiatre, psychologue, psychanalyste, ça sert à ça, à savoir qu’elle est notre part de responsabilité à donner une coloration, une température, ou une mesure à notre existence.

Si vous souhaitez rencontrer un psychothérapeute ou un psychanalyste à Paris 9è arrondissement, contactez le 01 47 70 56 02.

Bien évidemment les personnes veulent être positives. Elles veulent vivre bien, ou mieux. Elles veulent avoir la santé, des ressources financières convenables. Et pourtant, elles n’y parviennent pas.

C’est comme si elles n’y arrivaient pas. C’est comme si ne jamais être positives était plus fort qu’elles.

Dire que les personnes ne sont pas positives parce qu’elles se comportent en victimes ne les aidera pas à y voir plus clair.

Que quelque chose n’aille pas est une évidence. Mais ce n’est pas en culpabilisant la personne qu’il sera possible de l’aider. Il est important de mettre en place un cadre clinique pour examiner attentivement si la personne est déprimée, si elle est souvent négative ou si c’est depuis la mort d’un être cher.

Il faut mettre en évidence que personne ne développe une attitude positive sur commande ou la personne est contente d’être en vie, de travailler, d’être mariée, ou bien elle ne l’est pas.

Un chemin de la guérison commence à partir du moment où vous rencontrez un psy, psychothérapeute, psychiatre, psychologue. Avant, il s’agit simplement de baume au cœur. Il est important mais n’est pas, malheureusement, durable.

Tout le monde n’a pas d’aspirations et de buts dans la vie. D’autres, ne reconnaissent pas encore leurs aspirations et leurs buts. D’autres passeront à côté de leurs vies. Ils le savent et de là leur attitude de mort prématuré sous forme de négativité permanente.

Un clinicien ne peut pas sauver tout le monde. Il y a des gens qui ne veulent pas entrer dans le bateau de la vie.

Mais cela n’empêche pas le clinicien d’au moins construire avec eux une bouée…

Ce n’est pas grande chose mais, pour quelques-uns, c’est une manière de, peut-être, changer d’avis et de se décider à enfin se mettre à nager.

Cette fois-ci, il ne sera pas seul. Il aura la compagnie bienveillante du psy.

 

Contactez-nous