Avoir peur de l'avenir, paris 9

Retour

Avoir peur de l'avenir, paris 9

cliquez sur les images pour les agrandir

La peur est un état affectif plus ou moins durable, pouvant débuter après un choc psychologique, affectif ou émotionnel.

Quand une personne a peur, elle peut rester avec une appréhension que quelque chose puisse lui arriver. Cette appréhension peut être passagère ou permanente. Si la personne arrive à savoir ce qui lui fait peur, nous avons, effectivement, affaire à une peur. En revanche, si la personne qui souffre dit qu’elle a peur et lorsque nous lui demandons quel est l’objet de celle-ci et qu’elle répond ne pas savoir, alors il est possible d’affirmer que cette personne n’a pas peur mais qu’elle souffre d’angoisse. Si elle se sent agitée, il s’agit d’anxiété.

Quand une personne a peur, elle peut avoir des signes cliniques comme des sueurs froides, la pâleur, des tremblements, des agitations avec anxiété, jusqu’à des paralysies intégrales ou partielles de son corps.

Dans des situations de peur, la personne peut avoir la sensation d’une menace réelle ou imaginaire.

Quelques personnes identifient cette peur à l’avenir.

Et c’est la deuxième partie de ce texte :

L’avenir, en français, fait référence et est à associer au désir d’arriver et que cela advienne, en d’autres, termes, nous pouvons dire qu’il évoque le désir de devenir quelqu’un.

Devenir quelqu’un est l’objectif d’un nombre très important de personnes. Mais ce n’est pas pour tout le monde. Devenir quelqu’un, ça se prépare. Ce n’est le fruit ni du hasard, ni des origines, ni d’un héritage quelconque. Devenir quelqu’un, ça se construit. Ca ne tombe pas du Ciel.

Ainsi, la peur de l’avenir vient signaler tout simplement que vous avez le désir de devenir quelqu’un mais que vous ne savez pas très bien quel sera le chemin qui vous mènera à cet objectif légitime.

D’où l’importance de rencontrer quelqu’un qui puisse vous mettre au travail, travail de construction de la voie de la réussite de votre avenir.

Parfois une personne pense que, parce qu’elle se voit moche, trop petit, trop grosse, trop maigre, parce qu’il lui manque un membre ou parce qu’il n’a pas de diplôme, parce que le racisme et la discrimination envers ses origines et sa couleur de peau, ces pensées-là sont les causes de sa peur de l’avenir.

Il n’en est rien. Cela par le simple fait que depuis toujours, des femmes et des hommes ont réussi avec des évidentes déficiences de nature psychologique ou physique. Une déformation corporelle dans la société où nous vivons n’est pas un motif suffisant à votre peur d’avenir.

Votre nom à consonance étrangère n’est pas la raison de votre peur de l’avenir. Votre peur est en vous, même si les racistes existent, ce ne sont pas eux qui guident hier, comme aujourd’hui, ni même demain, le monde des hommes.

Notre monde est guidé par l’intelligence, la créativité, l’humour. Et ces facultés essentiellement humaines n’ont pas de couleur, de religion, d’âge.

Votre peur de l’avenir se règle, se parle, se déconstruit avec un professionnel spécialisé. Populairement, on l’appelle un psy. Il peut être psychiatre, psychologue, psychothérapeute, analyste, coach ou psychanalyste.

Si vous souhaitez me rencontrer, je suis dans le 9è arrondissement de Paris.

Mon numéro de téléphone est le 01 47 70 56 02.

 

 

 

 

Contactez-nous